Catégories
Des arbres

Tronc d'arbre

Un arbre en tant qu'organisme vivant se compose d'un grand nombre de cellules vivantes et mortes, qui varient selon leurs fonctions et forment des tissus solides, auquel ils appartiennent: mécanique (renforcement), couvrant, conducteur, miette (grenier, assimilation), et tissus créatifs (méristèmes), à partir de laquelle tous les tissus solides proviennent de la division et de la différenciation. Les différentes parties de l'arbre sont constituées de ces tissus: couronner, composé de branches, branches et feuilles, tronc et système racinaire. Comme dans tout organisme vivant, les pièces individuelles forment un tout indissociable, chacun d'eux effectue des tâches spécifiques, et les troubles dans une partie du corps affectent les autres.

Tronc

Le tronc est cette partie de l'arbre, ce qui les distingue des autres formes de croissance végétale. En dendrologie, on distingue deux principaux types de troncs: flèche et journal. Nous appelons une flèche un tronc dans un accident, lorsqu'il a le caractère d'un axe central et est visible jusqu'au sommet de l'arbre (épicéa, mélèze). Cela est dû à la domination constante du bourgeon apical. D'un autre côté, nous appelons un coffre un coffre, quand il se sépare en branches à une certaine hauteur (chênes, clones). Arbres autoportants, exposé à de fortes influences de vent, selon les lois de la mécanique, ils produisent des troncs dits coniques - de forme conique, qui sont plus durables. Arbres denses, non exposé au vent direct, produire un coffre plein, près d'un cylindre.

Tronc, branches, les branches et pousses annuelles sont généralement constituées des éléments suivants: coeur, bois, pulpe (cambium) et le soi-disant. Kory, y compris le bâti et la couche de liège. Le noyau est situé au milieu du tronc et des branches; il se développe à partir d'un méristème apical. Il est fait de parenchyme, qui ici peut servir de tissu de stockage. Dans les troncs d'arbres plus âgés, le noyau meurt souvent, par exemple, dans le tronc d'un hêtre - après 40 années. Le noyau est connecté par les rayons du noyau primaire aux tissus du cortex primaire. Lors de l'augmentation d'épaisseur secondaire, des rayons secondaires du noyau sont produits. Les rayons centraux - en fonction des besoins - remplissent les fonctions de conduction d'eau et d'assimilation, et d'accumulation de substances de rechange. Des rayons, tout comme le noyau, ils sont constitués de cellules de parenchyme vivantes.

Au cours de la différenciation des tissus au sommet de la croissance, un anneau cellulaire pulpaire se forme (cambium). C'est un méristème (tissu créatif) latéral, assurant une croissance secondaire du tronc en épaisseur. La pulpe est constituée de cellules à parois minces à haute teneur en plasma. À la suite de la division cellulaire rapide, deux tissus de base du tronc se forment: le bois est formé de cellules déposées dans le sens centripète (xylème), et déposé dans un phloème centrifuge (phloème). Le processus de croissance se répète chaque année et c'est ainsi que se forment des anneaux concentriques d'accroissements annuels des deux bois., et une gorgée, les soi-disant anneaux annuels. La pulpe de division dépose beaucoup plus de cellules dans la direction centripète que le bois, que dans le sens centrifuge en tant que bâtard.

Schéma de la coupe longitudinale et transversale d'une pousse annuelle d'une plante ligneuse dicotylédone: 1 - peler (épiderme), 2 - Liège, 3 - pâte de liège (fellogène), 4 - cortex primaire, 5 - łyko (phloème), 6 - cambium, 7 - bois (xylème), 8 - rayon du noyau, 9 - coeur.

Les deux cellules mises de côté vers le bois, et sirotez-les changent et s'adaptent aux nouvelles fonctions. Parce que les cellules produites par le cambium à des moments différents sont de taille très différente, et la formation du grain du bois prend un temps relativement long pendant la saison de croissance, la structure de ce pot est variée. Le bois ancien se distingue (printemps) - à propos des grandes cellules, bois à paroi mince et tardif (été) - à propos des cellules plus petites, à paroi épaisse. Cellules de bois précoces, avec de hautes lumières, permettre une conduction d'eau intensive pendant cette période (courant ascendant), alors que le bois tardif remplit principalement des fonctions mécaniques (augmentation de l'endurance) et contient environ 50-60% (Par volume) fibres de bois. Dans le bois, les éléments conducteurs se distinguent (trachealne), fibres de bois (sclérenchymatique) et miette (parenchyme), sur les fonctions de stockage et, conduction partielle.

Les tâches du bois sont donc les suivantes:

1) conduction de l'eau;

2) assurer la résistance mécanique du tronc et des racines ;

3) stockage des nutriments.

Il existe deux types d'éléments trachéaux: bobines et plats. Les bobines sont l'élément le plus primitif du bois, caractéristique des conifères, bien que le bois de certaines espèces d'arbres à feuilles caduques contienne également des bobines. Ils sont allongés, boisé, cellules mortes. En raison de la présence de fosses en forme d'entonnoir dans leurs parois communes, l'eau peut pénétrer dans les serpentins adjacents. Les bobines, en plus de conduire l'eau, agissent comme des éléments de renforcement.

Les bobines ont évolué en vaisseaux et en fibres de bois. Les plats forment longtemps, tubes continus constitués d'éléments connectés, les soi-disant. plaques de perforation, à travers lequel l'eau pénètre. Les plats sont caractéristiques du bois d'arbres feuillus.

Parmi les arbres à feuilles caduques, on peut distinguer les arbres à bois vasculaire (cloner, bouleau, buk, Peuplier, chaux et autres) et des arbres avec du bois de vase (chêne, cendre, orme et autres). Le bois des arbres feuillus a beaucoup plus de tissu de moelle que le bois tendre. Cela se traduit par une possibilité beaucoup plus grande de reproduction végétative, régénération et cicatrisation des plaies.