Catégories
Arbustes

Noisette

Noisette.

Le noisetier commun pousse à l'état sauvage dans les forêts (Corylus avellana), d'où proviennent plusieurs cultivars. C'est un arbuste, tandis que l'espèce d'arbre est le noisetier turc (Corylus colurna), il est planté dans les parcs ou est utilisé comme porte-greffe pour dériver le noisetier commun sous forme d'arbre. Les variétés cultivées sont dérivées du noisetier commun et du noisetier pontique (Corylus pontica) et noisetier à longue coiffe, également connu sous le nom de Lambert ou Lombard (Corylus tubulosa). Nous avons maintenant de nombreuses variétés élevées par l'homme. Les variétés de noisetier sont divisées en quatre groupes: Lam-bertówki, Zellerówki, hybrides de Lambertines avec Zellerkids et hybrides de Zellerkids avec Lambertines avec une prédominance des premiers.

Les écrous Lambert sont de forme cylindrique, entouré d'un boîtier étroitement tubulaire, beaucoup plus longue qu'une noix.

Le groupe Zeller produit des écrous sphériques ou sphériques allongés avec un couvercle différent, mais pas tubulaire. La couverture fruitière est caractérisée par de profondes indentations, et les noix mûres tombent du boîtier plus facilement que dans les Lambertines.

Les hybrides de Zeller et Lamberk montrent un net avantage de Zeller. Pendant la période de maturation, l'enveloppe se déroule et la noix se détache très facilement. Trois variétés sont recommandées pour les allotissements et les jardins familiaux: Barcelone-Catalan, Le géant de Halle et Gubeński.

Le noisetier est un arbuste et est généralement cultivé sous une forme buissonnante. Cependant, des études ont montré, qu'il porte mieux ses fruits, quand il est exécuté sous la forme d'un arbre, ce qui est obtenu, greffage de variétés nobles sur noisetier turc – par la nature créant des arbres. Des recherches sur la conservation de variétés nobles non greffées de noisetier sous la forme d'un arbre ont montré, que si c'était une forme typique, donc environ un coffre, après avoir été endommagé par le gel, il était très difficile de "le faire ressortir"” retour, c'est-à-dire reconstruire. Il est donc préférable de sortir du collet 5-6 les troncs, c'est-à-dire pour former une forme intermédiaire entre un arbre typique et un arbuste. Cette forme permet à la plante d'être progressivement rajeunie, et en plus, cela réduit le risque d'endommager tous les troncs simultanément. Mais qui veut avoir un noisetier, il doit sélectionner une ou plusieurs brindilles et en retirer les pousses latérales jusqu'à la hauteur, sur lequel il veut mettre la couronne, par exemple.. à la hauteur 80 cm. La noisette coupée de cette manière produit beaucoup de drageons à partir du col de la racine, qui doit être systématiquement supprimée.

Le moyen le plus simple de propager le noisetier est à partir de graines, bien que les variétés nobles, pour qu'ils ne perdent pas leur valeur, mieux vaut se multiplier en superposant. Semez les noix immédiatement après la récolte. Reproduction "par dépôt” il consiste à saupoudrer les pousses de terre, afin de les forcer à former des racines adventives. Nous avons coupé les pousses enracinées de la plante mère, obtenant ainsi des semis. Tu peux aussi fort, pousses d'un an, cultivé à partir de la plante mère, pliez-le au sol et dépliez-le, en y attachant avec des broches métalliques, puis recouvrez-les d'une couche de terre épaisse 2-3 cm. Comme pousses, qui a frappé, ils allongent, leur base est recouverte de terre, jusqu'à ce que la hauteur du couvercle soit 15-20 cm. À la fin de l'automne, le couvercle est ouvert et la brindille et les pousses latérales enracinées sont coupées. Ensuite, il est coupé en morceaux comme celui-ci, pour séparer les pousses latérales enracinées. Les brindilles non racinées sont laissées pour l'enracinement pour l'année prochaine.